Les artisans mis en valeur pour Noël


Paul Marois et Nancy Mackay sont artistes invités du 13e Salon Les Trouvailles de Noël.

©TC Media - Mélanie Labrecque

ARTS VISUELS. Pour une treizième année, plus d’une centaine d’artistes et d’artisans de la région se réuniront lors du 13e Salon Les Trouvailles de Noël qui se déroulera du 27 au 29 novembre au Juvénat Notre-Dame.

Le plus gros marché de Noël de la Rive-Sud accueille annuellement entre 4000 et 4500 visiteurs. « Le salon compte 106 participants venus des quatre coins du Québec. On y retrouvera une grande variété de médiums et un éventail de produits agroalimentaires », a expliqué l’un des membres du comité organisateur, Jean Grenier.

« Cette année, le salon saura animer et promouvoir notre ville en plus de faire découvrir le talent de nos artisans et la richesse de nos produits locaux », a indiqué le président de la Caisse Desjardins des rivières Chaudière et Etchemin, Louis-Marie Bissonnette.

Pendant toute la durée du Salon, les visiteurs auront aussi la possibilité de discuter avec les artistes et aussi d’assister à différents ateliers de création que ce soit de la peinture sur céramique et tissus, reliure de livre et bricolage. Il y aura aussi la lecture d’un conte de Noël pour les plus petits.

Des mises à jour régulières des activités qui seront offertes pendant le salon seront faites sur le site Internet du Salon.

Artistes invités

Comme chaque année, le Salon accueille un artiste invité qui présentera le fruit de son travail. Cette année, il s’agit plutôt d’un duo: Paul Marois et Nancy Mackay, deux artistes du vitrail qui travaillent en symbiose.

« Tout le processus de création se fait ensemble. Nous avions tous les deux un besoin de créer que nous avions mis de côté depuis des années », raconte M. Marois.

Daltonien, Paul Marois a besoin de sa complice Nancy Mackay pour transposer sa vision. « Dans l’inconscient, je ne suis pas daltonien. Je le vois avec les bonnes couleurs, mais je ne peux pas le reproduire de façon convenable. Le lien est assez fort entre nous pour qu’elle voit les mêmes choses que moi », a-t-il poursuivi.

Autodidacte, le duo a découvert l’art du vitrail lors d’un symposium au Domaine Joly-De Lotbinière. « Nous n’avons pas les contraintes et préjugés que d’autres pourraient avoir et nous essayons d’amener le vitrail ailleurs. »

D’ailleurs, l’une de leurs œuvres Étincelles sera attribuée à l’un des visiteurs qui auront effectué un achat pendant le salon.

© 2015 Mackay - Marois, tous droits réservés

  • Black Instagram Icon